Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Jimmy P." : un joli film d'amitié entre deux hommes

Arnaud Desplechin nous raconte l'histoire vraie de l'amitié entre un indien d'Amérique (Benicio del Toro) et un psychanalyste d'Europe centrale : Georges Devereux (Mathieu Amalric)

A la fin de la seconde guerre mondiale, Georges Devereux est appelé par le directeur de l'hôpital militaire de Topeka (Kansas) pour soigner un indien blackfoot, Jimmy Picard, qui est victime de migraines épouvantables suite à une blessure au crâne apparemment guérie

Pour Georges Devereux, anthropologue et pionnier de la psychanalyse, c'est une aubaine car il a beaucoup de mal à trouver sa place dans le monde de la psychanalyse naissante

Entre ces deux hommes que tout oppose : leur taille (Benicio del Toro est un colosse à côté du malingre Amalric, souvent souffrant de surcroît dans le film), leur religion (Devereux est juif, Jimmy P. catholique)... la parole se délie, l'un aidant l'autre et réciproquement...

C'est ce qui fait toute la beauté de ce dialogue... en effet pas de relation maître élève, mais deux hommes qui se trouvent et essaient de soigner leurs bleus à l'âme en s'écoutant !

Les personnages secondaires sont également très bien interprétés ; la sœur de Jimmy P., femme forte qui prend en charge la douleur de son frère, l'amie de Devereux, Madeleine, interprétée par Gina McKee délicieusement décalée...et le directeur de l'hôpital qui fait preuve d'une rare ouverture d'esprit en faisant appel à ce ludion vibrionnant qui n'est même pas médecin !

La complicité entre les deux hommes se construit petit à petit et les conduit par la main jusqu'à la guérison ! Un film qui vous réconcilierait presque avec la psychanalyse, du moins celle de l'époque, qui balbutiait et ne se prenait pas trop au sérieux !

Commenter cet article