Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Tel père tel fils" : un très joli film sur la difficulté de devenir le père de son enfant

Le film de Hirokazu Kore-Eda n'a rien à voir avec "La vie est un long fleuve tranquille" d'Etienne Chatiliez même si l'idée de départ est la même !

Deux bébés ont été intervertis à la maternité. Les familles : l'une riche et un peu coincée et l'autre pauvre et un peu bohème l'apprennent six ans après !

Le cinéaste nous montre avec tendresse et sans démonstration les conséquences psychologiques de cette révélation pour les deux couples et leurs enfants

Ryota architecte surbooké (interprété par la star Masaharu Fukuyama) a beaucoup de mal à aimer son petit garçon Keïta car il ne lui ressemble pas assez à son goût ?!

Ainsi lorsqu'il apprend la nouvelle, il est certes en colère mais il semble dans un premier temps presque soulagé : "tout s'explique donc" dit-il à sa douce épouse qui reçoit un second coup de poignard !

Les deux couples font connaissance, tentent de trouver une solution, les mères se rapprochent dans leur douleur, les pères en viennent presque aux mains ; quant aux enfants, ils constituent très vite une joyeuse bande façon famille recomposée...

La situation se corse lorsqu'ils décident de procéder à l'échange des deux petits garçons...

La mère de Keïta tangue du désespoir qu'elle n'arrive pas à faire partager à son mari...

Le père de Keïta se voit confronté à un petit garçon qui, au contraire de Keïta s'affirme, mais pour lequel il ne ressent rien, alors qu'il est la chair de sa chair !

Le couple de quincailliers accueille Keïta au milieu du capharnaüm chaleureux qui leur tient lieu de maison et le petit garçon trouve refuge sur les genoux du papa bricoleur !

Chaque scène nous parle joliment des parents que nous sommes ou que nous tentons plus ou moins maladroitement d'être car la vie de famille est une alchimie complexe qui marque à jamais enfants, mère et père dans une combinaison unique et mystérieuse !

Commenter cet article
A
Tu me le confirmes, ce film est à voir
Répondre