Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"The best offer" A voir absolument avant la déferlante cannoise

Giuseppe Tornatore (Cinema Paradiso), de retour au cinéma après une longue absence signe un film magique : un polar au classicisme esthétique et aux dialogues érudits à rapprocher du "Limier" de Joseph Mankiewicz ...!

Commissaire priseur de renom, Virgil Oldman (magistralement interprété par Geoffrey Rush le professeur du "Discours d'un roi"), est une véritable institution dans le domaine de l'art puisqu'il n'a pas son pareil pour traquer les faussaires et découvrir des chefs d'œuvres oubliés sous la patine du temps !

Très sollicité dans sa vie professionnelle, Virgil vit reclus dans une superbe maison où il se laisse distraitement servir par quelques serviteurs priés de disparaître dès que la nuit tombe !

Virgil porte des gants en toutes circonstances et ne fréquente les femmes "qu'en peinture", à travers la superbe collection de tableaux acquise plus ou moins légalement grâce à Billy son complice de toujours (génial Donald Sutherland) - collection enfermée dans une pièce coffre fort de sa demeure où il se réfugie à l'abri des regards

La vie de Virgil bascule le jour où il reçoit un mystérieux coup de téléphone d'une femme Claire Ibbetson (déroutante Sylvia Hoeks), qui lui donne rendez-vous pour qu'il estime les meubles et les objets d'art légués par ses parents récemment décédés

Le jeu de piste et le suspense se met alors en route car cette mystérieuse Claire se refuse à son regard ! Pour des raisons que l'on apprendra par la suite : fausse raison bien évidemment car dans ce film tout n'est qu'apparence et mise en scène !

Chaque personnage en cache un autre ! Y compris l'automate qu'un de ses jeunes amis Robert (séduisant Jim Sturgess) reconstitue patiemment pour lui !

Accueilli par le gardien de l'immense demeure délabrée où Claire se terre, Virgil découvre une caverne d'Ali Baba qu'il s'efforce de mettre en pages dans un luxueux livret...

Quand par ruse, il finit par apercevoir la belle recluse, il en tombe éperdument amoureux et le piège se referme sur lui !

Car Virgil, tout puissant qu'il est dans le monde de l'art, est un naïf total dans le domaine de l'amour où il écoute les conseils à double tranchant d'un jeune Robert qui se révèle Janus au fil du scénario !

Je ne vous en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir du vertige et de la découverte jusqu'au dénouement !

Commenter cet article

adeline 19/05/2014 14:47

Dés que je rentre de vacances, j'y vais

Articles récents

Hébergé par Overblog