Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"La maison au toit rouge" : un bijou de cinéphile

Il faut absolument aller voir le film de Yoji Yamada, réalisateur de 83 ans qui nous raconte l'histoire du Japon des années 30 à nos jours à travers les yeux d'une petite paysanne montée à la ville...

Taki (diaphane Haru Kuroki) arrive émerveillée à Tokyo où elle trouve à s'employer comme bonne dans une famille bourgeoise qui habite une ravissante et moderne maison au toit rouge...

Taki s'épanouit au contact bienveillant de sa ravissante patronne Tokiko (délicieuse Takako Matsu) de son mari Masaki et de leur fils de 6 ans...

La vie des habitants de la maison est discrètement mais sûrement bouleversée quand Ikatura (délicat Hidetaka Yoshioka), le nouveau collègue de Masaki, entre dans leur vie...

En effet Ikatura, peintre et illustrateur de talent, se démarque des autres hommes qui parlent de la guerre, boivent et mangent beaucoup... Il s'intéresse à la vie des femmes, lit des histoires au petit garçon et séduit Tokiko et Taki par sa douceur et son empathie...

Taki assiste impuissante de par sa condition de bonne, au délicat amour naissant entre Ikatura et Tokiko...

Le film nous est raconté par Takeshi, le petit neveu de Taki qui a encouragé sa grand tante à écrire son autobiographie, document qu'il retrouve dans ses affaires lorsque, 60 ans après les faits, il vide sa maison après son décès...

Difficile de décrire l'atmosphère du récit - tout en élégance bien que traversé par la grande Histoire qui bouleverse le Japon de 1936 à 1945 (guerre sino-japonaise, sac de Nankin, déclaration de guerre aux Etats-Unis, bombardements de Tokyo, bombe nucléaire à Hiroshima, reddition du Japon...)

Chaque scène est un tableau où la pointe du pinceau nous fait entrer dans l'intimité de la maison et de ses occupants... Un conte ordinaire enchanté par un regard d'artiste !

Commenter cet article