Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Julieta" : Almodovar au sommet de son art !

Après Les amants passagers, Pedro Almodovar retrouve la veine de ses grands films et gagne en maturité...

Il s'inspire de trois nouvelles d'Alice Munro qu'il a mises bout à bout et qu'il a transposées à Madrid pour nous raconter une histoire de transmission...

Nous découvrons Julieta (formidable Emma Suarez), une belle femme dans la cinquantaine qui s'apprête à quitter Madrid pour suivre son compagnon au Portugal...

Elle rencontre dans la rue Béa (Michelle Jenner), une jeune femme qui fut l'amie de sa fille Antia, disparue de sa vie depuis des années...

Bouleversée par cette rencontre, Julieta décide de ne plus partir et d'écrire à sa fille tout ce qu'elle lui a tu jusqu'à ce jour...

Le film nous ramène dans le train où Julieta (délicieuse Adriana Ugarte) a connu Xoan (séduisant Daniel Grao), le futur père d'Antia...

Le scénario brillant nous dévoile scène après scène, flash back après flash forward l'histoire de ces trois-là qui avaient tout pour être heureux jusqu'à la disparition de Xoan en mer alors que sa fille était en colonie de vacances...

Le mensonge par omission, la culpabilité, les non dits, les secrets, les rancunes tricotent et détricotent les magnifiques personnages de femmes qui habitent ce film : Julieta à 30 ans et Julieta à 50 ans, Ava (magnifique Inma Cuesta), l'amie sculptrice de Xoan, Béa et Antia amies inséparables depuis cette fameuse colonie de vacances, Marian (extraordinaire Rossy de Palma), gouvernante au grand cœur qui veille jalousement sur Xoan...

Le film est élégant, intelligent, grave, tendre, presque suave...

Almodovar, comme apaisé, nous fait aimer ces femmes et les hommes qui gravitent autour d'elles pour mieux les magnifier dans leur écrin de féminité...

A voir et à revoir !

Commenter cet article

Adeline 04/08/2016 01:04

Dire que je ne l'ai toujours pas vu. Il faut que je me rattrape