Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Tonie Marshall a eu l'idée il y a 6/7 ans de réaliser une série sur les réseaux de femmes d'influence...

Seule Arte ayant manifesté un intérêt pour son projet, la réalisatrice a du toutefois renoncer car la chaîne franco-allemande diffusait alors Borgen !

La série s'est donc métamorphosée en film...

On ne peut que se réjouir que le sujet du plafond de verre soit enfin traité au cinéma mais on peut également regretter le format de la série qui aurait mieux permis d'installer les archétypes ! 

En effet la réalisatrice nous offre une brochette de personnages tout à fait intéressants et remarquablement interprétés mais le format accentue l'aspect caricatural des figures de style...

Le film nous raconte l'histoire d'Emmanuelle Blachey, ingénieure talentueuse qui a gravi tous les échelons d'un géant français de l'ingénierie jusqu'au comité exécutif... Emmanuelle Devos est immédiatement et incroyablement crédible en femme cadre sup ! Tout comme Tonie Marshall, elle a rencontré des femmes de pouvoir et a même commencé à apprendre le chinois qu'elle parle à la perfection dans le film lorsqu'elle mène avec succès une négociation avec des cadres chinois qu'elle séduit par son approche à la fois pragmatique et sensible des dossiers !

Approchée par un réseau de femmes d'influence et notamment par sa brillante dirigeante Vera Jacob (formidable Suzanne Clément) et par la responsable d'une agence de communication interprétée par une Anne Azoulay plus vraie que nature, Emmanuelle va se voir proposer le poste de PDG d'un groupe du CAC 40 dont le patron est très malade...

D'abord réticente, Emmanuelle va accepter le défi et se heurter alors aux conflits inévitables que génère sa candidature : conflits sur le plan professionnel notamment avec son concurrent Jean Beaumel (Richard Berry un peu univoque), coaché par un homme d'influence Marc Ronsin (excellent Benjamin Biolay) et débats plus intimes avec son père (Sami Frey touchant) et son conjoint dont la carrière bascule...

Le film est foisonnant, haletant et aussi passionnant que Margin Call dans sa description de l'univers des grandes entreprises !

Commenter cet article

ADELINE 17/10/2017 22:50

Tu me donnes vraiment envie d'aller voir ce film, Sans toi je serais sans doute passée à côté