Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Avec ce très beau film, Céline Sciamma, pour la première fois en compétition officielle à Cannes, a remporté le prix du scénario et ce n'est que justice !

Amoureuse de son héroïne Héloïse (toujours aussi formidable Adèle Haenel), la réalisatrice nous plonge dans une vieille maison aristocratique perchée sur une falaise qui surplombe un océan tempétueux...

Nous sommes en 1770...

La comtesse a fait venir Marianne (Noémie Merlant extraordinaire de modernité contenue) pour peindre le portrait de sa fille Héloïse promise à un riche milanais... 

Mais Héloïse que sa  mère a fait sortir du couvent pour "remplacer" sa soeur décédée ne veut pas se marier et refuse donc de se laisser "piéger" sur une toile qui signe son destin...

Très isolée, elle accepte toutefois Marianne comme dame de compagnie...

Les deux jeunes femmes vont s'apprivoiser mutuellement lors de longues promenades sur le sable, Marianne ne pouvant s'empêcher de dévorer des yeux son modèle  pour en reproduire les traits à son insu dès qu'elle s'enferme dans son atelier secret...

Mais c'est la jeune servante Sophie (délicieuse Luana Bajrami) qui va faciliter le rapprochement en leur faisant partager le secret de sa grossesse non désirée..

Lors d'une scène nocturne onirique, le chant des femmes va permettre à Héloïse, Marianne et Sophie d'oser l'impensable pour chacune...

Héloïse et Marianne vont s'aimer et accompagner Sophie dans sa décision d'avorter...

De cet amour impossible pour l'époque, resteront des tableaux qui tels des petits cailloux blancs permettront aux deux femmes de garder en secret le contact...

Un film à voir absolument, pour le scénario mais aussi pour la finesse des dialogues et le jeu subtil des quatre actrices ! 

Commenter cet article