Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Elia Suleiman nous offre un film à nulle autre pareil...

Il nous parle de son pays la Palestine...mais il nous parle également des pays occidentaux...

Coiffé de son éternel panama, le réalisateur incarne le rôle d'un candide qui regarde le monde et nous fait partager son étonnement...

Fatigué de l'omniprésence de la police dans sa ville de Nazareth et agacé par le manège de son voisin qui vient cueillir les oranges de son jardin comme s'il n'était pas présent, Elia Suleiman décide de s'envoler pour Paris où il débarque un 14 juillet au petit matin...

Quelle n'est pas sa surprise de voir des avions surgir au-dessus des maisons du Palais Royal et d'énormes chars défiler dans les rues désertes...

Accoudé à la rambarde de sa chambre d'hôtel, il observe l'étrange ballet de policiers en rollers ou en gyropode dans les rues désertes, une tournée du Samu qui tourne à la caricature administrative, d'autres policiers encore qui viennent avec le plus grand sérieux mesurer une terrasse de café avant de dicter leur rapport...

Le réalisateur nous offre quelques jolies scènes lorsqu'un espiègle moineau de Paris  vient picorer son ordinateur ou lorsqu'il est interpellé par deux touristes japonais qui croient reconnaître en lui Brigitte, leur hôte Airbnb ! puis rejoint New York où il a rendez-vous avec un producteur !

Dans un New York survolé en permanence par des hélicoptères, le cinéaste palestinien découvre avec stupeur que les caissiers et les consommateurs d'un supermarché sont tous armés et assiste avec la plus grande stupéfaction à la traque d'un ange par une escouade de policiers dans les allées de Central Park...

Dérouté par l'accueil qui lui est réservé : jugé soit trop palestinien soit pas assez, Elia Suleiman reprend l'avion pour Nazareth où il retrouve son voisin chapardeur...

Une jolie parabole sur l'image de la Palestine dans le monde, sur la paranoïa des pays occidentaux qui ont "importé" les mesures contre la violence qui constitue le quotidien du Moyen Orient, un espoir aussi dans le renouveau incarné par la jeunesse palestinienne !

 

Commenter cet article
A
Quel délire effectivement.<br /> Est-ce que cela vaut vraiment la peine de le voir Hélène
Répondre