Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Né d’un désir d’écriture collective, Vincent Maël Cardona a réuni autour de lui des scénaristes de sa génération pour nous parler du déchainement de la musique au début des années 80...

Entre 1978 et 1983 explosent différentes expressions artistiques, notamment musicales, avec de nouveaux groupes de rock, des fanzines et des radios-sonos. « Toute une jeunesse qui ne se reconnaît plus dans les promesses de 68 et s’empare de la vague punk pour dire son désenchantement et paradoxalement son envie de faire la fête. Et après 83 c’est fini », explique le réalisateur. Un tournant qui coïncide avec l’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981 : « c’est comme si la musique devançait le politique. Comme si elle avait compris que ce qui se jouait c’était le passage d’un monde à l’autre et que dans cet autre monde à venir la notion d’avenir avait du souci à se faire, que c’était ici et maintenant qui comptait. Cette sensibilité "no future" m’apparaît aujourd’hui comme une sorte de vision prophétique. »

L'histoire du film est celle de deux frères que la musique et la radio réunissent...

Le cadet Philippe (formidable Thimotée Robart), surdoué des platines, vit dans l'ombre de son frère aîné Jérôme (Joseph Olivennes) qui tient le micro de leur radio pirate et noie ses états d'âme dans l'alcool et dans la drogue...

Nous les suivons dans leur vie provinciale étriquée où ils aident leur père qui tient un garage...

Quand Philippe part faire son service militaire à Berlin, son talent se révèle dans un vrai studio de radio...

Jérôme, quant à lui, sombre et délaisse sa compagne Marianne (Marie Colomb) qui rêve de Philippe...

Le seul intérêt de ce film desservi par des décors glauques, une image volontairement granuleuse (pour signifier les années 80 ?) et un son électro (pour ceux qui aiment), est le personnage taiseux de Philippe dont l'expressivité transcende toutes les époques !

 

 

Commenter cet article