Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Comme son compatriote Saeed Roustayi dans La loi de Téhéran, le réalisateur iranien Mohammad Rasoulof dénonce la peine de mort à travers quatre courts métrages tournés en semi-clandestinité...

Le cinéaste célèbre le courage de ceux qui osent dire non en résistant au système ; en effet l'Iran est, derrière la Chine, le pays qui détient le record d'exécutions en application de la loi sur la peine de mort, châtiment qui peut être ordonné pour divers délits qui ne sont pas des meurtres...

Le premier récit, saisissant dans sa chute, nous raconte la vie bien réglée d'Heshmat mari, père et fils modèle, qui part travailler tous les matins très tôt...

Le second chapitre nous fait partager l'acte de résistance de Pouya, un jeune conscrit contraint de retirer le tabouret d'un condamné à mort...

Les deux dernières histoires, plus complexes, se déroulent dans une nature aride et somptueuse où les populations vivent soudées mais dans une grande précarité...

Dans Jour d'anniversaire, Javad, un soldat en permission venu demander en mariage sa bien aimée, se retrouve au cœur d'un dilemme cornélien qui scellera son destin...

Dans la quatrième histoire Embrasse moi, Bharam, médecin interdit d’exercer, a enfin décidé de révéler à sa nièce qui vit en Allemagne, le secret de toute une vie...

Quatre contes moraux pour nous parler des conséquences de la désobéissance civile sur la vie de ses proches...

La présence de la fille du cinéaste dans Embrasse moi illustre bien le propos du cinéaste !

Le propos du film est magnifique, les héroïnes féminines qui s'affirment en second plan sont admirables mais la projection un peu longue (2h32) dilue, de mon point de vue,  la force du témoignage...

Commenter cet article