Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Sandrine Kiberlain passe derrière la caméra et nous offre un premier long métrage qui, dans sa simplicité et son authenticité, n'est pas sans évoquer le tempérament de l'actrice...

Irène (délicieuse Rebecca Marder, pensionnaire de la Comédie Française), a 19 ans en 1942 ; elle vit à Paris dans une famille juive et découvre la vie, l'amour et la passion pour le théâtre...

Focalisé sur la personnalité solaire d'Irène, le scénario nous fait partager son quotidien dans sa famille : auprès de son père André (André Marcon), son frère Igor (Anthony Bajon) et sa grand mère Marceline (Françoise Widhoff, productrice et monteuse dont c'est le premier rôle au cinéma) - et surtout lors de ses répétitions au Conservatoire dont elle prépare le concours avec assiduité...

Gaie, charmante, primesautière, taquine... en un mot vivante, Irène est une jeune fille qui va bien... dans un univers qui peu à peu s'obscurcit : Marceline refuse d'obéir aux demandes du régime de Vichy mais finit par capituler devant l'intransigeance d'André qui est certain qu'il ne peut rien leur arriver puisqu'ils sont français...

Mêlant souvenirs autobiographiques (les quatre grands parents de Sandrine Kiberlain sont juifs polonais et ses parents ont préparé le Conservatoire) - et lectures (Le Journal d’Hélène Berr, journal tenu par une étudiante juive parisienne, d'avril 1942 à février 1944), Sandrine Kiberlain réinterprète dans ce film la période de l'Occupation...

Dommage que les scènes se succèdent sans grande logique ni pour certaines sans grand intérêt et que le fil de l'intrigue soit si ténu...

J'aurais tant voulu aimer ce premier film d'une actrice que j'adore !

 

Commenter cet article