Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Le réalisateur australien Baz Luhrmann s'est emparé de la légende d'Elvis Presley par le biais de la relation contrastée qu'il a entretenue avec celui qui l'a découvert et propulsé au niveau national et international : le colonel Tom Parker, que Tom Hanks interprète avec gourmandise !

Le film nous fait revivre l'ascension d'Elvis depuis son enfance pauvre à Memphis jusqu'à sa mort à 42 ans...

Austin Butler qui incarne Elvis n'a certes pas son épaisseur et son charisme mais il est néanmoins très convaincant lorsque son célèbre déhanchement déchaîne les passions de ses jeunes admiratrices !

L'acteur très talentueux interprète lui-même les premières chansons du King alors que les titres plus récents sont des enregistrements d'Elvis lors des concerts gigantesques qu'il a donné à l'International Hotel de Las Vegas...

Le contexte historique et musical du film qui traite du combat pour l'égalité des noirs donne toute sa profondeur à cette super production où le cinéaste n'a pas lésiné sur les décors (l'extérieur et l'intérieur de la maison d'Elvis Grace Land a été entièrement reconstituée), ni sur les costumes (Austin Butler porte à lui seul plus de 90 costumes différents ; la chef décoratrice a retrouvé les descendants des propriétaires du magasin Lansky Bros où dans les années 50, Elvis achetait la plupart de ses vêtements de scène). 

Mais c'est la relation quasi filiale entre le chanteur et son imprésario, qui s'est révélé être une belle crapule, qui donne sa véritable colonne vertébrale au film qui aurait mérité d'être un peu moins long (2h39) pour être encore plus passionnant !

Commenter cet article
A
J’ai vu ce film qui m’a un peu ennuyée, trop hétéroclite, mais j’ai cru comprendre que c’était voulu, et un peu trop long à mon avis.<br /> Cela dit , je ne regrette pas de l’avoir vu. Et l’acteur s’en sort bien
Répondre