Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"La femme au tableau" : à voir pour Helen Mirren !

Simon Curtis nous raconte l'histoire vraie et réjouissante de Maria Altmann, née Maria Victoria Bloch, autrichienne réfugiée aux Etats Unis dans les années qui ont suivi l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne et nièce d'Adèle Bloch Bauer...

Le film démarre au début des années 2000 quand Maria (formidable Helen Mirren) essaie de convaincre un jeune avocat, fils d'émigrés autrichiens, de l'aider à récupérer légalement les cinq Klimt volés à sa famille par les nazis dont le fameux tableau de la femme au tableau (la "Joconde" autrichienne)... et nous ramène en fréquents flash backs dans les années 30 quand les riches autrichiens juifs découvrent la noirceur des intentions nazies à leur égard...

On peut regretter que Ryan Reynolds ne soit pas à la hauteur du rôle qui lui est confié même si il se révèle peu à peu... comme son personnage d'ailleurs dont les yeux se dessillent... mais il ne faut pas bouder son plaisir devant les rebondissements de ce thriller juridique aux accents historiques tourné en grande partie dans le décor fabuleux la ville de Vienne au temps de sa splendeur pré-crépusculaire !

Sans trahir les rebondissements du scénario, sachez que Maria Altmann réussira en 2006 à se faire restituer les cinq toiles dont le portrait de sa tante qu'elle revendra à l'héritier d'Estée Lauder pour la modique somme de 135 millions de dollars !

Adèle Bloch Bauer peinte par Gustav Klimt en 1907

Adèle Bloch Bauer peinte par Gustav Klimt en 1907

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"La isla minima": un grand polar à la dimension politique

Il faut absolument aller voir le film réalisé par Alberto Rodriguez dans les marécages du Guadalquivir !

Décidément les deltas à l'instar de celui du Mississippi dans "Mud" se prêtent merveilleusement bien à la fiction cinématographique !

Nous sommes au lendemain de la chute du franquisme alors que la démocratie peine à s'installer dans l'Andalousie profonde !

Immergés au sein ce décor sauvage, à des kilomètres de Séville, deux flics que tout oppose sont à la recherche d'un tueur en série !

Pedro est jeune (excellent Raul Arévalo), sensible, pur... mais cache ses côtés sombres...

Le second Juan (tout aussi impressionnant Javier Guttierez) est plus âgé, malade, cynique... mais étrangement séduisant...

Le delta vit au rythme des révoltes paysannes contre les grands propriétaires terriens qui s'estiment au dessus des lois...

Les jeunes filles en fleurs sont prêtes à tout pour s'échapper de cet enfer quotidien...

Le spectateur est embarqué dans la voiture pourrie au volant de laquelle le good cop et le bad cop bravent le silence des habitants superstitieux et les mensonges de la milice locale...

Nous les suivons haletants dans cette quête poisseuse... quand le soleil torride s'habille de poussière blanche ou quand les pluies torrentielles embourbent les véhicules et déforment les silhouettes... jusqu'à la isla minima !

Magique, poignant, violent... l'habile scénario nous tient en haleine et nous donne envie de revoir le film séance tenante pour en déguster toutes les facettes !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil" : un film à savourer comme un roman d'été

Joann Sfar ("Gainsbourg, vie héroïque" et "le Chat du rabbin") adapte avec humour le roman jubilatoire de Sébastien Japrisot !

Le scénario est celui d'un polar aux nombreux quiproquos qui nous entraîne dans la cavale de Dany, une assistante myope un peu nunuche qui a décidé d'emprunter la voiture de son patron pour aller voir la mer !

La rousse Freya Mavor aux jambes interminables nous fait littéralement craquer : tour à tour naïve et déterminée, inquiète et solaire, femme fatale sous ses dehors d'adolescente grandie trop vite... elle nous égare et nous associe à l'imbroglio absurde dans lequel elle s'englue au fil des différentes étapes de son échappée..

Que lui veut vraiment son patron (inquiétant Benjamin Biolay) et Anita sa mystérieuse épouse (excellente Stacy Martin) ?

Pourquoi les personnages qu'elle rencontre sont-ils tous d'accord pour affirmer qu'ils la reconnaissent... puisqu'ils l'ont croisée la veille ?

Le film pétille jusqu'à la très belle scène finale où le spectateur comprend à mi mot les ressorts du piège dans lequel Dany s'est jetée avec l'audace des timides !

A voir absolument

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Mission : impossible - Rogue nation" : un bon divertissement !

Christopher McQuarrie adapte avec brio ce nouveau volet inspiré de la célèbre série !

Tom Cruise incarne un Ethan Hunt aux cascades ébouriffantes qui nous scotche à notre fauteuil quand il se lance dans une poursuite à moto !

On oublie rapidement l'histoire où tous les protagonistes jouent un double jeu mais on passe un bon moment à essayer de démêler le vrai du faux !

Une mention particulière pour Rebecca Ferguson qui campe avec talent Ilsa Faust, une espionne solitaire, engagée et pourtant comme détachée de la violence qui s'installe à tous les étages de la CIA et des dissidents du MI6 !

Un bon moment de cinéma !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Oriana Fallaci" ou le courage de dénoncer

Le réalisateur Marco Turco nous conte en un brillant biopic le destin de cette journaliste italienne hors du commun qui dénonça dès les années 60 toutes les dictatures religieuses (la situation des femmes dans le monde musulman...) et politiques (la Grèce des colonels, la guerre du Vietnam, l'obscurantisme de l'ayatollah Khomeini...)...

La belle Vittoria Puccini incarne avec brio la pasionaria du micro et de la machine à écrire qui n'hésita pas à payer de sa personne en allant sur le terrain à Saïgon et à Athènes...

Le film nous fait voyager au rythme de ses reportages au long cours, qu'elle raconte à Lisa, une apprentie journaliste (ravissante Francesca Agostini) venue l'aider pour rassembler sa documentation...

Oriana Fallaci est une femme libre, moderne, courageuse et indomptable... elle aime avec passion mais hésite toujours à s'engager durablement car la maternité lui fait envie et peur à la fois (elle n'aura pas d'enfant)...

Les hommes tels le journaliste français François Pelou (séduisant Stéphane Freiss) et l'opposant grec Alexandros Panagoulis (intense Vinicio Marchioni) tombent sous le charme de son engagement charismatique mais la raison ou la mort mettront fin à ses belles histoires d'amour sans frontière !

A voir pour l'impertinence rafraîchissante de cette femme en ces temps frileux !

Voir les commentaires