Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Difficile d'établir un véritable classement en cette année 2020 où les salles de cinéma ont été fermées cinq mois sur douze !

Mais comme le cru 2020 était de très bonne qualité, j'ai décidé de vous parler des deux films que j'ai préférés parmi ceux que j'ai vus et de mes coups de cœur !

Le "Masque et la plume" vont nous régaler en janvier du  palmarès des auditeurs de France Inter

Pour ma part, j'ai voté pour "Adieu les cons" comme meilleur film français et pour "Scandale" comme meilleur film étranger 

Dans "Adieu les cons", réalisé et interprété par Albert Dupontel, le réalisateur mêle adroitement l'absurde et des scènes plus intimistes pour dénoncer la terrible solitude des individus face à la toute puissance du système sécuritaire qui envahit jusqu'à nos sphères personnelles

Dans "Scandale", le réalisateur américain Jay Roach dénonce avec talent et férocité le système de harcèlement sexuel mis en place par Roger Ailes, le patron de Fox News qui fut finalement accusé et confondu par ses victimes !

A la relecture de mes différentes critiques, je me suis aperçue que de nombreux films sortis en 2020 célèbrent des femmes "puissantes"

A ce titre, voici mes coups de cœur :

- "Blackbird" de Roger Michell avec une extraordinaire interprète en la personne de Susan Sarandon qui campe avec talent la relation d'une mère en phase finale de maladie dégénérative face à ses deux filles,

- "Antoinette dans les Cévennes" de Caroline Vignal avec Laure Calamy qui crève l'écran dans un premier premier rôle aux côtés de son âne Patrick,

- "Les parfums" de Grégory Magne avec une Emmanuelle Devos au sommet de son art dans le rôle d'un nez qui perd son talent et doit se réinventer,

Et aussi :

- "Papicha" de Lyna Khoudri qui nous parle de l'Algérie d'aujourd'hui au travers de 4 portraits de femmes jolies, drôles et libérées,

- "Adam", une ode à la complicité féminine de Maryam Touzani,

Un ovni dans la même veine :

- "La femme des steppes, le flic et l’œuf", un film réalisé par Wang Quan'an dans les steppes de la Mongolie extérieure avec dans le rôle principal une cow girl irréductible qui mène les hommes par le bout du nez et réalise son désir d'enfant...

Je citerais quand même un film d'hommes avec le dernier Clint Eastwood :  "Le cas Richard Jewell", dans lequel le réalisateur de 90 ans nous parle du déclin américain à travers la vie d'un héros ordinaire encensé puis broyé par la machine médiatique

L'année 2020 nous a régalé également de documentaires : je retiendrais "Histoire d'un regard" de Mariana Otero qui retrace le parcours de Gilles Caron, un photojournaliste surdoué de la fin des années 60

Et de films d'animation : "Josep" réalisé par le dessinateur Aurel dont c'est le premier long métrage a plus particulièrement retenu mon attention dans ce biopic de Josep Bartoli, dessinateur républicain espagnol au talent poignant qui témoigne de son enfermement dans les camps d'hébergement français...

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année et à vous donner rendez-vous à la rentrée en espérant que les cinémas pourront rouvrir le 4 ou le 20 janvier ???

 

 

Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020
Mes 11 films 2020

Mes 11 films 2020

Voir les commentaires