Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Xavier Giannoli s'empare du roman éponyme de Balzac pour nous raconter l'irrésistible ascension puis la désillusion d'un jeune poète du nom de Lucien de Rubempré (Benjamin Voisin), monté de sa province à Paris pour tenter sa chance au bras de sa protectrice Louise (Cécile de France)

Très vite livré à lui même, Lucien va découvrir les coulisses d'un monde voué à la loi du profit et aux faux semblants, une comédie humaine où tout s’achète et tout se vend, la littérature comme la presse, la politique comme les sentiments, les réputations comme les âmes...

L'histoire ne manque ni de souffle romanesque ni de vérité historique, le film est fidèle au roman, les acteurs sont tous excellents : je citerais tout particulièrement Vincent Lacoste dans le rôle d'un journaliste qui va prendre Lucien sous son aile, Xavier Dolan dans celui d'un écrivain à succès, Jeanne Balibar dans celui d'une aristocrate manipulatrice digne d'une marquise de Merteuil, Jean François Stévenin dans son dernier rôle, Salomé Dewaels la jeune actrice, maîtresse de Lucien... mais je ne suis pas entrée dans le film qui m'a laissée totalement indifférente...

Trop long (2h30), trop costumé, trop daté alors que le scénario établit de nombreux parallèles avec le monde de la presse actuel et les fake knews appelées canards au XIXe siècle ?

Je ne sais pas pour quelle raison le film ne m'a pas plus mais vous me direz !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Le ton du dernier opus de Wes Anderson est donné dès les premières images : nous sommes dans une ville française du XXe siècle, fantasmée par les américains, dont le nom "Ennui sur Blasé" résume bien le film !

A la mort du rédacteur en chef (incarné par Bill Murray) de The French Dispatch (très inspiré de The New Yorker), quatre journalistes lui rendent hommage en nous racontant quatre reportages qui les ont marqués...

Quatre histoires virevoltantes et déjantées, aux couleurs des années 60, font la part belle aux acteurs français et américains réunis par le réalisateur :  Timothée Chalamet, Léa Seydoux, Saoirse Ronan, Adrien Brody, Benicio del Toro, Frances McDormand, Mathieu Amalric...

Durant 1h 48, le spectateur est bombardé par des images chics, des répliques, des accessoires, des clins d’œil, des citations, des bons mots, des numéros d'acteurs... et perd rapidement pied en criant grâce : quand est-ce que cela s'arrête ?

Wes Anderson et ses acteurs se sont visiblement fait plaisir mais ils sont bien les seuls !

 



 

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma

Un réalisateur : Cary Joji Fukunaga, trois scénaristes : Neal Purvis, Robert Wade, Phoebe Waller Bridge pour concevoir ce film fourre tout de 2 heures 43 qui ne convainc guère malgré un budget pharaonique de 250 millions de  dollars...

Le héros Daniel Craig alias James Bond, alias agent 007, heureux retraité en Jamaïque est rappelé par le MI6 pour éliminer un dangereux méchant (pas convaincant non plus), qui a conçu une arme biologique qui cible les victimes selon leur ADN...

Une héroïne Léa Seydoux qui traverse le film, figure de mère tragique, amoureuse pas convaincante non plus...

Les cascades se suivent et se ressemblent, le héros est fatigué, les méchants tombent comme des mouches et l'on s'en fiche un peu...

Heureusement que les paysages traversés sont sublimes :  Matera dans le sud de l'Italie, Port Antonio dans le nord de la Jamaïque et les Iles Féroé, un archipel de l’Atlantique Nord administré par le Danemark où se trouve le repaire du méchant !

Adieu Daniel Craig !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #théâtre

Le rideau n'est pas encore levé que le spectateur est déjà plongé dans la mémoire de la Shoah...

Le bruit des trains enfle sur les rails qui mènent à Thieresienstadt... et emplit le théâtre de l'Atelier...

Quand Sami Frey s'assied à la table et nous fait partager l'entretien que Claude Lanzmann a eu avec Maurice Rossel, ancien délégué de la Croix Rouge, trente cinq ans après son inspection des camps qu'il traversa sans rien voir, notre attention ne quitte plus le visage fatigué de l'acteur qui nous fait face !

Sur le plateau nu, Sami Frey se tient devant la porte immense du fond de scène (qui pourrait être celle de la forteresse de Thieresienstadt) et nous parle d'une voix quasiment blanche des corps de ceux que l'on préféra ignorer... à qui Maurice Rossel reprocha de ne pas lui avoir fait un signe pour l'avertir...

Dans son interprétation, Sami Frey ne condamne pas, ne s'indigne pas, Sami Frey lit et nous regarde en silence... c'est magnifique, profond et glaçant...

"On sait que Theresienstadt, ville forteresse située à soixante kilomètres au nord-est de Prague, avait été élue par les nazis pour être le site de ce que Adolf Eichmann lui-même appelait « un ghetto modèle », un ghetto pour la montre. […]

La vérité est que ce « ghetto modèle » était un lieu de transit, première ou dernière étape, comme on voudra, d’un voyage vers la mort qui a conduit la plupart de ceux qui y ont séjourné vers les chambres à gaz d’Auschwitz, de Sobidor, de Belzec ou de Treblinka. […]

Les conditions réelles d’existence à Thieresienstadt étaient effroyables : la majorité des Juifs, hommes et femmes concentrés là-bas, étaient très âgés et croupissaient de misère, de promiscuité et de malnutrition dans le surpeuplement des casernes de la forteresse. […]

A la tête d’une délégation du CICR (Comité International de la Croix-Rouge), Maurice Rossel inspecta le ghetto en juin 1944, avec l’assentiment des autorités allemandes.

Je remercie Maurice Rossel de m’avoir autorisé à utiliser aujourd’hui l’interview qu’il m’avait accordée en 1979. « Maintenant octogénaire, m’a-t-il écrit, je ne me souviens plus très bien de l’homme que j’étais alors. Je me crois plus sage ou plus fou, et c’est la même chose. Soyez charitable, ne me rendez pas trop ridicule. »

Je n’ai pas cherché à le faire. "                                        

Claude Lanzmann

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #expos

L’exposition événement de la fondation Louis Vuitton réunit plus de 200 chefs-d’œuvre d’art moderne français et russe des frères moscovites Mikhaïl Abramovitch Morozov (1870-1903) et Ivan Abramovitch Morozov (1871-1921).

Présentée pour la première fois hors de Russie, La Collection Morozov rassemble des œuvres majeures d'iconiques peintres français aux côtés d’artistes emblématiques de l’avant-garde russe.

Cet événement est le second volet, après la collection Chtchoukine, de la grande manifestation Icônes de l'art moderne, organisé en partenariat avec le Musée d’État de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg), le Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine (Moscou) et la Galerie nationale Trétiakov (Moscou).

Philanthropes des arts, les frères Morozov ont dominé la vie culturelle moscovite à l’aube du 20ème siècle.
Avec le conseil des principaux marchands d’art parisiens Paul Durand-Ruel, Ambroise Vollard, Georges Bernheim... les Morozov réunirent plus de 250 peintures et sculptures emblématiques de l'art de Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Renoir, Monet, Matisse, Marquet, Derain ou Picasso, ainsi que des ensembles décoratifs monumentaux de Bonnard et Denis, ou des bronzes de Rodin, Claudel et Maillol.
 
Leurs collections, nationalisées en 1918, ont permis de créer le premier musée d’art moderne au monde : le Musée national d’Art Moderne Occidental - GMNZI dans l’hôtel particulier d’Ivan Morozov à Moscou en 1923. A partir des années 1930 et jusqu’en 1948, leurs collections ont été progressivement réparties entre les institutions publiques muséales russes. Il faudra attendre la politique du Dégel pour que les œuvres impressionnistes puis les avant-gardes fauves et cubistes soient à nouveau progressivement présentées au public.

Une somptueuse exposition répartie dans 11 salles thématiques - à voir jusqu'au 22 février !

 

 
 

 

Bonnard : Méditerranée, Paris, femme à sa toilette
Bonnard : Méditerranée, Paris, femme à sa toilette
Bonnard : Méditerranée, Paris, femme à sa toilette

Bonnard : Méditerranée, Paris, femme à sa toilette

Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...
Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...

Cézanne : natures mortes, l'homme à la pipe, scène d'intérieur, la montagne Sainte Victoire...

Derain : Cassis, voiles séchant au soleil
Derain : Cassis, voiles séchant au soleil

Derain : Cassis, voiles séchant au soleil

Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie
Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie
Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie
Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie
Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie
Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie
Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie

Gauguin : Café à Arles et journée en Polynésie

Marquet : bords de Seine
Marquet : bords de Seine
Marquet : bords de Seine

Marquet : bords de Seine

Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc
Matisse : natures mortes et Maroc

Matisse : natures mortes et Maroc

Monet : Bd de Courcelles, Montgeron et pont de Waterloo
Monet : Bd de Courcelles, Montgeron et pont de Waterloo
Monet : Bd de Courcelles, Montgeron et pont de Waterloo
Monet : Bd de Courcelles, Montgeron et pont de Waterloo

Monet : Bd de Courcelles, Montgeron et pont de Waterloo

Picasso : acrobate à la boule, Ambroise Vollard, les saltimbanques
Picasso : acrobate à la boule, Ambroise Vollard, les saltimbanques
Picasso : acrobate à la boule, Ambroise Vollard, les saltimbanques

Picasso : acrobate à la boule, Ambroise Vollard, les saltimbanques

Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme
Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme
Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme
Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme
Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme
Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme
Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme

Renoir : enfant au fouet, femme à l'éventail, Grenouillère, Jeanne Samary, Moulin de la Galette, tête de femme

Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet
Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet
Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet
Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet
Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet
Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet
Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet

Pissaro, Sisley, Toulouse Lautrec, Van Gogh : ronde des prisonniers, Vlaminck, Manet

Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...
Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...

Peintres russes : portraits des frères Morozov, Sérov, Kontchalovski, Morovine, Machkov, Malévitch...

Camille Claudel : l'abandon, l'implorante
Camille Claudel : l'abandon, l'implorante
Camille Claudel : l'abandon, l'implorante

Camille Claudel : l'abandon, l'implorante

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #expos

L'exposition présente 100 œuvres des deux créateurs - Azzedine Alaïa (1935-2017) et Cristóbal Balenciaga (1895-1972 ) - appartenant aux collections du Fondation Azzedine Alaïa à Paris.

«Balenciaga avait une connaissance du métier, de la coupe, il savait coudre… c'était un véritable créateur de mode, capable d'inventer un nouveau volume, une nouvelle technique pour les manches ou le décolleté. Balenciaga m'a toujours influencé. Sans aucun doute, il est l'un des meilleurs couturiers de tous les temps ». Azzedine Alaïa

A partir du moment où la dernière collection de la Maison est présentée en 1968 et l'activité des salons et ateliers prend fin, les créations de Cristóbal Balenciaga commencent à transcender leur valeur matérielle de vêtement de mode, par définition, éphémère, pour devenir pièces de collection.

L'un de ces collectionneurs pionniers était Azzedine Alaïa, qui en près de quatre décennies a construit une collection impressionnante. Il raconte lui-même comment il a commencé par acquérir des vêtements qu'il voulait sauver de la perte et de l'oubli. Plus tard, il a continué à collectionner et à accumuler de plus en plus d'œuvres, non seulement de Balenciaga, mais aussi d'autres grands maîtres tels que Grès, Vionnet ou Schiaperelli.

Pour Azzedine Alaïa, Cristóbal Balenciaga était «le plus aimé, le plus apprécié». Les deux couturiers partageaient en commun cet équilibre parfait entre les dimensions et les volumes, un penchant pour les couleurs discrètes et les noirs somptueux, l'architecture exceptionnelle des manteaux et une recherche infatigable pour rendre les coutures invisibles.

Cette exposition met en relief les multiples points communs et les différences existant entre leurs œuvres et nous rappelle à quel point les deux couturiers étaient uniques en leur temps et leur héritage intemporel.

A voir jusqu'au 1er novembre au musée Balenciaga qui fête ses 10 ans-  dans la ville de Getaria (pays basque espagnol) où est né le couturier !

Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga
Alaïa et Balenciaga

Alaïa et Balenciaga

Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa
Alaïa

Alaïa

Balenciaga
Balenciaga
Balenciaga
Balenciaga
Balenciaga
Balenciaga
Balenciaga

Balenciaga

Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)
Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)

Musée Balenciaga (extérieur et intérieur)

Voir les commentaires