Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

livres

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres

J'ai découvert Sally Hepworth dans ce roman qui vient de paraître et je vous recommande chaudement la lecture de ce suspense psychologique !

Après avoir vécu au Canada, au Royaume Uni et à Singapour, Sally Hepworth s'est installée avec son mari et leurs trois enfants à Melbourne pour se consacrer à l'écriture

"La belle-mère" est son 5ème livre mais seuls deux de ses ouvrages sont traduits en français : celui-ci et "Mères et filles" (Belfond, 2015)

A l'instar de Liane Moriarty, auteur que j'apprécie également, Sally Hepworth sait nous parler des femmes et plus particulièrement de la relation entre une belle-mère et sa belle- fille...

Savamment tricoté entre présent et passé mais sans que l'on si perde, le récit nous fait peu à peu découvrir la relation si particulière qui lie ces deux femmes au-delà des conventionnels conflits qui généralement caractérisent la relation belle-mère, belle-fille !

Avocate appréciée pour son dévouement, Diana se bat pour améliorer le sort des réfugiés et plus particulièrement des jeunes mères... Paradoxalement, elle se montre froide, distante voire blessante envers sa propre famille et plus spécifiquement envers Lucy, sa belle-fille qui rêverait de trouver en elle une mère de substitution...

Quand Diana meurt soudainement, la police entre dans la danse et soupçonne très vite son entourage... Diana se serait suicidée mais l'autopsie révèle qu'elle ne souffrait pas du cancer dont elle avait parlé aux siens... Qui découvrent qu'elle avait complètement modifié son testament peu de temps avant sa mort...

L'intrigue rebondit au fil des révélations par petites touches et nous font pénétrer dans la famille de Diana, en apparence si banale : un couple d'âge mûr et leurs deux enfants adultes (frère et soeur)...

L'actualité des réfugiés et les difficultés liées à l’entreprenariat sous-tendent ce roman complètement ancré dans son temps : le nôtre !

A lire pour oublier la pluie et le couvre-feu !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres

L.J. Wagner voue une passion à la scène. Journaliste de formation, il écrit régulièrement des pièces de théâtre et a créé une société consacrée aux relations presse de spectacles vivants...

Il vient de publier son premier roman aux Editions Souffles Littéraires : Gangrène !

Un drôle de titre pour une histoire d'amour d'aujourd'hui...

Véritable thriller amoureux,  ce livre à l'écriture nerveuse nous raconte la rencontre de Chloé, jeune femme libre et moderne au tempérament de feu dont la conception toute personnelle de l'amour désarçonne son entourage... avec Colin, un charmant jeune homme au sourire désarmant...

Chloé qui travaille dans une grande enseigne culturelle pour gagner sa vie, papillonne d'homme en homme et tient surtout à ne pas s'engager...

Mais Colin n'est pas comme les autres et à son corps défendant, Chloé va tomber désespérément amoureuse jusqu'à en perdre la belle maîtrise d'elle-même qu'elle opposait à tous ceux qui voulaient l'approcher de trop près !

Mais qui est ce Colin qui parle beaucoup mais bientôt se dérobe ?

De rebondissement en rebondissement, nous suivons avec délectation ce roman acidulé qui fait la part belle aux femmes même si ces dernières sont beaucoup plus complexes que l'image qu'elles projettent !

Un séduisant page turner pour cet été post-confinement !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres

Anne-Laure Thiéblemont nous laisse en testament  son dernier roman,  qui nous plonge dans l'abîme du sombre trafic d’œuvres d'art orchestré à grande échelle par les nazis (voir également le film Monuments Men)...

Suite à un mystérieux vol de tableaux au domicile des sœurs Lambert, Audrey la benjamine soupçonne très vite que l'origine de certaines œuvres de la collection familiale amassée par son père est douteuse et que sa sœur aînée Catherine est mêlée de près ou de loin à ce scandale puisqu'elle refuse d'alerter la police et ce d'autant plus que Jean Darrieux, l'ami de la famille  revient s'installer dans la demeure familiale à la demande de cette dernière... 

Audrey qui avait toujours laissé la première place à sa sœur,  s'empare de son destin et décide, à partir d'un curieux numéro d'inventaire au dos d'un tableau de Seurat que les voleurs ont laissé derrière eux, de s'interroger sur le vrai rôle joué par son père dans le trafic d’œuvres d'art spoliées par les nazis...

Cette douloureuse enquête dans le milieu du marché de l'art d'aujourd'hui et de la période de l'occupation, l'emmènera chez les galeristes, à Montcalm près de Nîmes, à Genève puis  à Drouot et lui permettra de faire la lumière sur l'origine des biens familiaux, de questionner ses relations avec sa sœur, de comprendre le lien trouble entretenu par Jean Darrieux, l'ancien secrétaire de son père, avec les femmes de la famille... jusqu'à la révélation finale...

Véritable page turner, le roman délié et très documenté de cette journaliste spécialisée en art nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne !

--/--

Anne-Laure Thiéblemont est née en 1963 en Algérie, elle a grandi successivement à Madagascar, Lyon, Paris et Bogota. Après une maîtrise en Histoire de l'Art à la Sorbonne en 1986, elle sera diplômée de l'Institut national de gemmologie (2003). Journaliste - elle a notamment collaboré avec Le Monde, Géo, Grands Reportages, Aladin - spécialisée en art et en gemmologue de formation, elle a mené des enquêtes sur le trafic d'objets et de pierres précieuses. Elle a publié Le Collectionneur (2006) et La Mouche d'Alexandrie (2008). Elle était rédactrice en chef de Pays de Provence, Ateliers d'art et Méditerranée Magazine et également créatrice de bijoux. Elle est décédée soudainement en 2015

 

Voir les commentaires

Publié le par Avarap
Publié dans : #livres

Merci Isabelle pour cette délicate autobiographie qui te ressemble !

Des fragments de leur vie racontés par tes parents "rêveurs", tu as rempli les pointillés de tes souvenirs pour nous faire partager ton enfance cabossée...

Fille d'une femme qui n'a pas été aimée par sa mère, tu as tentée de te construire tant bien que mal dans cette famille pas classique mais dont la démesure t'a permis de développer ta sensibilité artistique...

L'Isabelle que tu nous décris, celle de l'enfance et celle de l'adolescence qui est passée près de la mort et de la folie te ressemble si fort, qu'elle nous replonge dans tes rôles au parfum de jeunesse éternelle...

J'espère que tu as trouvé le bonheur d'aimer et d'être aimée par ton mari et tes enfants et que tu profites pleinement de ta belle maison à Saint Jean de Luz dont les boiseries rouges te rappellent les couleurs du grand appartement de tes jeunes années !

Merci Isabelle de t'être confiée à nous, merci de nous avoir fait revivre tes années 70, merci d'être l'actrice "lumineuse et discrète" que nous retrouvons avec tant de plaisir sur l'écran ou sur les planches !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres

Aro Sainz de la Maza est né à Barcelone en 1959. Editeur et correcteur, Le Bourreau de Gaudi est sa première incursion dans le genre policier qui lui a valu  le prix international RBA du roman noir.

Il nous conte, tout au long des 660 pages de l'ouvrage qui se lisent avec gourmandise, l'histoire de la transformation de Barcelone entre la décision de la ville d'accueillir les jeux Olympiques en 1992 et la consécration de la Sagrada Familia par le pape Benoît XVI en 2010 !

Plusieurs dizaines années au cours desquelles, la municipalité de la "Ville des Prodiges" a exproprié sans vergogne des centaines de familles pour remodeler des quartiers entiers et la façade maritime, créer des nouveaux centres culturels et récréatifs et ouvrir de nouveaux accès autoroutiers à la ville...

L'intrigue démarre à la Casa Mila, l'une des plus célèbres réalisations du génial Antonio Gaudi...

L'inspecteur Milo Malart, qui a été révoqué par mesure disciplinaire, est rappelé pour résoudre la déroutante énigme d'un corps en flammes retrouvé pendu à l'un des balcons de la Pedrera...

Guidé par son intuition hors normes mais également aidé par Rebeca Mercader, une jeune et moderne sous-inspectrice, son mentor le juge Susana Cabot et Toni Crespo un sergent dévoué et surdoué, Milo va croiser dans son enquête au coeur de la ville des services policiers aux abois, des membres influents de l'oligarchie barcelonaise, aux moeurs dissolues, des experts en énigmes maçonniques, des journalistes de la presse à sensation et des jeunes exclus du système...

Un suspense haletant qui nous fait revisiter les hauts lieux de la capitale de la Catalogne : le parc Güell, la Casa Mila, la Sagrada Familia et ses quartiers désormais fameux (Passeig de Gracia, Barceloneta, Montjuïc...) avec le regard d'un initié et non plus d'un touriste !

Fascinant !!!

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres
"Oliver ou la fabrique d'un manipulateur" : un suspense diaboliquement construit !

Liz Nugent est née à Dublin en 1967.

Scénariste à succès pour la radio et la télévision, elle a écrit des nouvelles pour adultes et enfants ; Oliver ou la fabrique d'un manipulateur est son premier roman !

A l'instar de Patricia Highsmith, Liz Nugent nous tricote son suspens à 8 voix : Oliver le héros, Michael son ami de fac et frère de son ex petite amie Laura, Barney l'ex petit ami de son épouse Alice, Véronique propriétaire d'une propriété vinicole dans le sud de la France dans lequel Oliver, Laura et Michael sont venus faire les vendanges lorsqu'ils étaient étudiants, Stanley son camarade de pensionnat, Eugène le frère d'Alice, Moya sa voisine et maîtresse, Philip son demi-frère....

L'histoire démarre en 2011, un soir où Oliver bat sa femme Alice au point de la plonger dans le coma, à son propre étonnement : il ne se savait pas violent !

Chapitre après chapitre, se dessine le portrait d'un monstre, écrivain de renom et mari parfait !

Les récits de chaque narrateur se répondent l'un l'autre et plongent le lecteur dans les passés d'Oliver, enlevant une à une les écorces qui masquaient ses failles affectives béantes !

Un vrai thriller psychologique qui ne se lâche pas jusqu'à la dernière page !

Un petit bémol toutefois sur la toute fin qui ne me parait pas être tout à fait à la hauteur de l'ambition du livre... mais cela se discute ! N'est-ce pas Mariana ?!

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres
"Crime d'honneur" un livre très attachant

Ce n'est pas un polar malgré son titre !

Ecrit par Elif Shafak aux éditions Phébus, "Crime d'honneur" est un très joli livre sur le bonheur et la difficulté d'être une femme : fille, sœur, mère...

Le propos est universel même si comme le laisse supposer le titre, l'intrigue se passe dans le monde musulman où l'homme se construit sur l'idée qu'il doit défendre les femmes de sa famille des supposées agressions extérieures !

C'est l'histoire d'Esma, jeune fille d'origine kurde, émigrée à Londres en 1977 avec ses parents et son frère aîné Iskender, l'enfant chéri de sa mère !

Esma écrit ce livre à la mort de sa mère pour comprendre les destinées de sa famille : sa grand mère Naze qui n'avait que des filles, sa mère Pembe qui ne peut vivre sans le miroir de sa jumelle Jamila, son père Adem en fuite perpétuelle, son frère Iskender au comportement archaïque, son petit frère Yunus né sur le sol anglais et doté d'une sensibilité très moderne...

Pas de chronologie stricte dans ce livre qui ouvre sans cesse des portes sur le passé pour tenter d'expliquer le présent, la filiation, les combats intérieurs, les choix et les renoncements des différents personnages qui nous font réfléchir sur notre mosaïque personnelle !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres
"La vérité sur l'affaire Harry Quebert" un roman au suspens haletant

Deuxième roman de Joël Dicker, le livre publié aux Editions de Fallois / L'âge d'Homme a obtenu en 2012 le prix du roman de l'Académie française et le 25e Goncourt des lycéens !

C'est l'histoire de Marcus Goldman, jeune romancier à succès newyorkais qui peine à démarrer son second roman pour honorer le contrat qui le lie à son éditeur !

L'échéance se rapproche inexorablement quand son ancien professeur d'université, Harry Quebert, est accusé du meurtre d'une jeune fille de 15 ans avec laquelle il aurait eu une liaison en 1975.

Nous sommes en 2008, à la veille des élections présidentielles aux USA !

Marcus, persuadé de l'innocence de Harry, décide de se rendre dans le New Hampshire pour enquêter de son côté...

Ce gros roman de 600 pages+ se lit d'une traite... ou presque car le récit nous fait voyager entre ces deux époques, aux côtés de personnages secondaires plus complexes qu'ils ne paraissent à première vue : les différentes figures de l'ordre local, la famille tenancière du bar où se réunissent protagonistes du présent et du passé...

C'est dans ce coin de petit paradis perdu de la la Nouvelle Angleterre que Marcus s'est initié à la littérature et à la vie tout court, aux côtés de ce professeur admiré de tous depuis la publication en 1975 de son chef d'oeuvre : "Origines du mal" !

Nous entrons petit à petit dans la personnalité de ces deux héros américains qui révèlent très vite leur part d'ombre et nous nous prenons au jeu de l'enquête que mène Marcus - enquête qui, à l'instar des poupées russes, n'en finit plus de nous ouvrir d'autres perspectives... enquête qui nous fait réfléchir sur l'alchimie propre à l'écriture d'un roman, sur les rapports entre la littérature d'aujourd'hui et la presse, sur l'emballement médiatique que génère très vite une telle affiche : sexe, pouvoir et transmission !

A lire, même si vous n'avez pas le temps... car c'est de notre époque que nous parle Joël Dicker, jeune auteur suisse de 28 ans qui a vécu une grande partie de sa vie aux USA !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres
Un bon roman : La vie rêvée d'Ernesto G. Ed Albin Michel

Jean-Michel Guenessia, auteur du "Club des incorrigibles optimistes" (très bon livre également) nous entraîne sur les pas du docteur Joseph Kaplan dont l'histoire épouse les convulsions de l'Europe au XXe siècle. L'histoire commence à Paris où le jeune médecin travaille à l'institut Pasteur le jour et danse le tango la nuit au Balajo !

L'auteur nous emmène ensuite en Algérie, à Alger où la douceur de vivre s'efface sous les visages contrastés de la guerre puis dans le bled où son patron l'envoie pour échapper aux exactions antisémites ! En avril 1945 Joseph Kaplan retourne en France et attend dans les paysages de "Premier de cordée" à Chamonix la fin de la guerre pour rejoindre la Tchécoslovaquie, son pays natal, où il ne désespère pas de retrouver son père vivant !

Je ne vous raconterai pas la suite qui nous emmène jusqu'en 2010 !

Pour les passionnés de la grande histoire, c'est une fresque européenne qui nous fait vivre la fin du colonialisme et l'avénement du communisme !

Pour les amoureux des belles histoires, Joseph Kaplan, grand séducteur, se marie deux fois, a une fille, un fils qui auront des destins à leur tour historiques !

Voir les commentaires

Publié le par Gilles
Publié dans : #livres

Alors que nous venons d'avoir la confirmation du nouveau nom du "sous-groupe chercheurs", désormais Route 66 bis, le lien suivant renvoie vers une présentation d'un livre récent sur les différents visages de la Route 66 qui apparait sympa. A lire ...

Biz à tous, G

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>