Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Régis
Publié dans : #digital : les bons tuyaux
Crise oblige, chez les Calmès on racle les tiroirs !

Crise oblige, chez les Calmès on racle les tiroirs pour donner à manger aux enfants.

Vingt articles que nous ne pensions jamais vendre sous "The Good Corner" et dont vous vous êtes peut être porté acquéreur : un chargeur PC Dell 8 euros; une barre de douche 10 euros; un bol à glaçons 3 euros; un appareil à piler la glace de marque Pulco 5 euros; un rideau de douche en tissu 6 euros; 5 lutins décoratifs à 1 euro pièce; 3 recharges de sacs de douches bébé 15 euros; un filet porte jouets pour le bain 8 euros; un pèse bébé (sans le bébé) 30 euros; un DVD "Retrouvez la forme après bébé" 4 euros; 4 petites boites en forme de coeur pour 12 euros; La Jeune fille et La Perle pour 3 euros etc

Sachant que la plupart des acquéreurs ont eu un temps de transport moyen de 75' aller retour pour éviter les frais de port, moi je dis, on a vraiment des problèmes de riche et c'est très bien ainsi.

Voir les commentaires

Publié le par Régis
Publié dans : #théâtre
Ceci n'est pas un test, mais une "dangereuse liaison"

Les liaisons dangereuses à la salle Jacques Brel de Saint Quentin en Yvelines.

Je ne parle pas d'un blog dont je ne percerai jamais les secrets, mais d'une pièce de théâtre que je vis tantôt. A vous retourner mille fois dans votre siège, diablement efficace et si peu démodé.

Je m'empresse d'acheter l'intégrale...500 pages...une torture? Nous verrons bien.

Cela vaut cent fois un Argo que j'ai pourtant vanté, et un West Side Story qui nous a tant étripé ma douce et moi au Chatelet.

Retourner à la platitude de mon Blackberry en deviendrait presque assommant après tant de remue ménage.

Alors j'ouvre une Closerie de Camensac, et je pense à vous le verre à la bouche et la plume à la main!

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
J'ai enfin vu le film "Amour" de Michael Haneke

C'est effectivement un grand film avec de grands acteurs : Jean Louis Trintignant, Emmanuelle Riva et leur fille Isabelle Huppert

C'est l'histoire d'une grande dame de la musique qui se retrouve handicapée par un premier puis un second AVC... et c'est surtout l'histoire de ce couple qui doit faire face à l'irruption de la maladie dans leur quotidien. Tout est très bien vu et rien ou presque ne nous est épargné même si les images les plus dures sont suggérées !

Alors pourquoi aller voir ce film ? Pour les acteurs et la mise en scène parfaite ! Pour les personnages secondaires : la fille qui s'invite dans l'appartement sans y être réellement la bienvenue car elle apporte avec elle la vaine agitation des bien portants, le couple de gardiens portugais parfaits sur toute la ligne, les aides soignantes merveilleuses ou malveillantes...

Et parce que ce film pose clairement la question du digne accompagnement de la fin de vie au lieu d'atermoyer sur le sujet comme le font hypocritement nos hommes politiques !

A voir donc même si vous n'êtes pas concernés et surotut si vous ne l'êtes pas !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #théâtre
"Un homme trop facile" au théâtre de la Gaité Montparnasse

Une pièce pleine de promesses : la dernière pièce d'Eric Emmanuel Schmitt avec Roland Giraud dans le rôle du Misanthrope, Jérôme Anger dans le rôle d'Alceste et Julie Debazac dans le rôle de Célimène !

Nous sommes dans la loge d'Alex, acteur à succès qui s'apprête à reprendre le rôle d'Alceste dans le Misanthrope, mais Alex n'est pas encore arrivé ! Se succèdent dans sa loge, l'habilleuse qui est secrètement amoureuse de l'acteur et lit les billets accrochés aux gerbes qu'il a reçues en minaudant et Célimène qui vient prendre la température car la coquette est aux anges d'endosser un rôle aussi prestigieux aux côtés d'un acteur que le monde du théâtre s'arrache !

Alex finit par arriver, il dit qu'il n'a pas le trac quoique ! Sa fille vient l'encourager... et dès qu'il se retrouve seul, un personnage s'invite dans les miroirs : c'est Alceste, le vrai, le misanthrope, le pessimiste avec lesquel Alex va engager le dialogue !

A priori le spectacle a tout pour séduire si ce n'est que Roland Giraud cabotine et que les personnages secondaires ne sont pas très intéressants...

Y aller pour le thème oui, pour Célimène qui porte les robes de Molière comme si elle n'avait fait que cela toute sa vie et un Alceste qui s'exprime en alexandrins tout à fait savoureux !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Django" très beau film de Quentin Tarantino !

Le dernier film de Tarantino, Django Unchained est à la hauteur des éloges.

De très belles images très léchées, de belles couleurs, des beaux paysages de neige, des visages en gros plan... l'histoire de Django est très esthétisante !

Avec Jamie Foxx qui incarne ce personnage de noir des années 1860 dans le sud des Etats Unis où il est impensable de voir un noir se déplacer sur un cheval !

Christoph Waltz dans le personnage de dentiste chasseur de primes qui fait de Django un homme libre et l'associe à sa quête des hors la loi !

Et Leonardo Dicaprio riche propriétaire terrien du Texas qui retient la ravissante femme de Django en esclavage, au sens double du terme !

Le film est un peu long mais somptueux ; un western décalé qui revisite les scènes les plus connues : un verre de bière dans un saloon, une attaque de diligence, une charge de Ku Klux Klan (scène désopilante !)

Bref un très bon moment de cinéma pour les grands mais pas pour les petits car il faudrait leur boucher les oreilles et les yeux durant les quelques scènes violentes, qui de mon point de vue, n'apportent rien au film mais semblent malheureusement être un passage obligé en ces temps où, aux Etats-Unis, c'est encore le lobby des armes qui a souvent le dernier mot !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
Un film pour les enfants de 9 ans et leurs parents

Mais pas seulement ! "Du vent dans mes mollets, film de Carine Tardieu avec deux petites filles de 9 ans et leurs parents : le couple Agnès Jaoui et Denis Podalydès et la divorcée Isabelle Carré, est très frais en ces temps de morosité !

Les deux petites filles vont devenir bientôt inséparables et leurs parents vont se rencontrer ! Le spectateur les accompagne dans cette chronique de l'âge tendre qui mêle petits événements et grands drames de la vie ! Regarder les frimousses des deux coquines pour retrouver la vraie vie !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Une estonienne à Paris" : une bonne surprise !

Les avis des spectateurs ne sont pas très favorables mais j'ai bien aimé ce film de Ilmar Raag avec Jeanne Moreau, Laine Mägi et Patrick Pineau.

L'estonienne du titre, Anne, est appelée par la maison de retraite où elle a travaillé : on lui propose d'aller à Paris pour s'occuper d'une vieille dame Frida, estonienne de naissance, au caractère difficile (Jeanne Moreau).

Anne n'hésite pas longtemps : pour elle Paris est un rêve de jeunesse qu'elle n'a jamais transformé. Elle arrive donc à Roissy où un bel homme (Patrick Pineau), qu'elle imagine être le fils, vient la chercher.

Anne va comprendre très vite que Frida ne veut pas d'elle : Frida lui en fait voir de toutes les couleurs et n'aspire qu'à revoir cet homme dont seule la présence la comble encore !

Frida est restée l'amoureuse "scandaleuse" qu'elle était quand elle a débarqué à Paris il y a de nombreuses années ! Anne a du mal à se défaire d'une certaine "servilité" acquise dans l'exercice de son métier... S'ensuit un duo tout en retenue entre ses deux femmes : l'aristocrate toujours belle et la servante mal fagotée qui vont petit à petit s'apprivoiser !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
Un joli film de et avec Noémie Lvovsky

"Camille redouble" ! La vie de Camille 40 ans, actrice au rabais, n'est pas brillante puisqu'elle est en train de se séparer de son grand amour du lycée (Samir Guesmi) dont elle a eu une fille. Elle se rend chez ses amis pour fêter le réveillon et tombe dans les pommes. Elle se réveille le lendemain matin à l'hôpital où l'aide soignante lui dit que ses parents qui ont été prévenus, vont venir la chercher. Mais les parents de Camille sont morts ?!

Camille comprend assez vite qu'elle revit ses 16 ans et que l'occasion lui est donnée de "redoubler" les différents épisodes d'une vie qu'elle a déjà vécue. Elle tente d'avoir des rappors plus harmonieux avec ses parents qui ne comprennent pas son changement d'attitude, elle fait tout pour ne pas retomber amoureuse du même garçon mais en vain !

Une chronique douce amère sur les années qui passent, sur les difficiles relations entre une ado et son proche environnement !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #livres
Un bon roman : La vie rêvée d'Ernesto G. Ed Albin Michel

Jean-Michel Guenessia, auteur du "Club des incorrigibles optimistes" (très bon livre également) nous entraîne sur les pas du docteur Joseph Kaplan dont l'histoire épouse les convulsions de l'Europe au XXe siècle. L'histoire commence à Paris où le jeune médecin travaille à l'institut Pasteur le jour et danse le tango la nuit au Balajo !

L'auteur nous emmène ensuite en Algérie, à Alger où la douceur de vivre s'efface sous les visages contrastés de la guerre puis dans le bled où son patron l'envoie pour échapper aux exactions antisémites ! En avril 1945 Joseph Kaplan retourne en France et attend dans les paysages de "Premier de cordée" à Chamonix la fin de la guerre pour rejoindre la Tchécoslovaquie, son pays natal, où il ne désespère pas de retrouver son père vivant !

Je ne vous raconterai pas la suite qui nous emmène jusqu'en 2010 !

Pour les passionnés de la grande histoire, c'est une fresque européenne qui nous fait vivre la fin du colonialisme et l'avénement du communisme !

Pour les amoureux des belles histoires, Joseph Kaplan, grand séducteur, se marie deux fois, a une fille, un fils qui auront des destins à leur tour historiques !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
Une recommandation négative pour "The Master" !

Décidément la rentrée 2013 ressemble à la fin d'année 2012 !

Que de mauvais films racoleurs portés par une critique qui visiblement n'a rien d'autre à se mettre sous la dent !

A mettre toutefois au crédit du film de Paul Thomas Anderson, la beauté des images ! Qui hélas ne suffisent pas pour faire un bon scénario ! Cela se saurait !

"The Master" est, de mon point de vue, l'histoire malsaine de Freddie, un vétéran revenu de la guerre dans le Pacifique, qui tombe sous la coupe de Lancaster Dodd, le maître d'une secte qui se fait appeler la Cause ! Qui retracerait les débuts de la scientologie ?! Les deux personnages incarnés respectivement par Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman sont alcooliques et obsédés sexuels ! Le maître utilise la violence de Freddie pour faire taire ceux qui osent discuter sa parole !

Le réalisateur nous emmène du Pacifique à la Californie où sévit le Maître, dans les maisons cossues des adeptes puis dans le désert pour une scène sans queue ni tête ! Quant à la fin, comprenne qui pourra !

Le seul bénéfice de ce film est de nous dégoûter encore plus des sectes !

Voir les commentaires

1 2 > >>