Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Une nouvelle amie" : un Ozon moins convaincant que les précédents

François Ozon nous entraîne dans le débat de la théorie du genre mais ses acteurs ne sont pas à la hauteur de son ambition...

Il était une fois deux amies à la vie / à la mort : Claire (Anaïs Demoustier) et Laura (Isild Le Besco) : elles se sont connues toutes petites, ont grandi ensemble, se sont mariées, Laura a eu une fille...

Laura décède peu après avoir donné la vie... Son mari David (Romain Duris) est effondré...

Le film démarre sur des images fortes et émouvantes qui laissent augurer le plaisir d'un scénario bien troussé...

De son côté, Claire complètement déboussolée, prend une semaine de congé sur le conseil affectueux de son mari Gilles (Raphaël Personnaz)

Sans nouvelles de David depuis l'enterrement, Claire frappe à sa porte... et découvre une femme de dos qui donne le biberon à un enfant... Étonnée, elle est sur le point de rebrousser chemin quand la femme se retourne et s'avère être David, travesti en femme...

David explique à Claire que la petite fille a besoin d'une mère, de l'odeur des vêtements de sa mère, que seule Laura était au courant et qu'elle le respectait, que d'ailleurs tant qu'il vivait avec Laura il ne ressentait plus le besoin de se travestir...

Claire, abasourdie, quitte la maison, rentre chez elle et sans trop savoir pourquoi cache cette nouvelle à son mari...

David rappelle Claire, se justifie à nouveau, lui demande d'être son amie...

Claire hésite et finit par accéder à la demande de David / rebaptisée Virginia d'aller faire du shopping entre filles ?!

David et Claire ne vont bientôt plus se quitter... Claire allant jusqu'à mentir à Gilles pour s'échapper un weekend...

Un triangle amoureux inhabituel se met en place et l'histoire pourrait être troublante : une jeune femme devient "femme" sous le regard d'un homme travesti en femme qui aime les femmes...

Mais Claire / Anaïs est trop jeune ou trop lisse ou trop fade pour ce rôle d'amoureuse hors des sentiers battus...

Quant à Romain Duris, s'il "joue" très bien, il n'en est pas moins absolument pas crédible en femme (si ce n'est de dos car il a d'interminables et magnifiques jambes) : il n'est qu'un travelo avec une perruque blonde et un maquillage outrancier...

Sans parler de Raphaël Personnaz : pas étonnant que Claire le quitte tant il est transparent...

Beau sujet donc mais mal incarné... avec des répétitions : un vieux tube de Nicole Croisille, celle "qui se sent pour la première fois devenir femme" chanté deux fois en intégralité, des fausses pistes / fantasmes inutiles, des scènes improbables, téléphonées...

Bref le spectateur, transformé en voyeur, n'arrive pas à croire à ce méli-mélo qui, il faut le reconnaître, finit sur une très jolie scène... vue de dos...

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #théâtre
"Chambre froide" : des actrices épatantes !

Pascale Arbillot (Nicky), Anne Charrier (Molly) et Valérie Karsenti (Debra) s'en donnent à cœur joie au théâtre de la Pépinière, pour le plus grand plaisir des spectateurs....

Michele Lowe nous fait découvrir les trois jeunes femmes dans la cuisine de Nicky : le repas mensuel qui les réunit est fini, elles rangent tandis que leurs maris - que l'on ne voit jamais, entament une partie de golf acharnée dans la salle à manger !

Chacune essaie de faire bonne figure mais les confidences échangées dès que l'une quitte la pièce, lézardent les belles histoires qu'elles se racontent pour continuer à avancer...

Nicky, la wonderwoman doit affronter la mise en examen de son mari qui a fait fortune sur les économies qu'il lui a dérobées...

Debra, la femme au foyer parfaite qui trouve toutes les excuses à son mari et aux hommes en général, se voit malheureusement réduite à abandonner le dit mari et sa maison aux griffes d'une intrigante !

Quant à Molly, "adorée" par son mari qui la flique (elle doit l'appeler toutes les deux heures !), elle s'est trouvée un amant pour oublier que son mari refuse de lui faire un enfant après l'avoir contrainte à avorter au début de leur relation...

Dur, dur d'être une femme épanouie sur tous les plans !

Les trois femmes se chamaillent, s'échangent leurs quatre vérités... pour finir par tomber d'accord sur le meilleur moyen de se débarrasser de leurs chers maris...

Je ne vous en dirai pas plus... courrez voir la pièce... avec ou sans compagnon / compagne !

Voir les commentaires

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"Bande de filles" quelle énergie !

Le dernier film de Céline Sciamma démarre sur les chapeaux de roues !

Elles sont formidables ces filles qui courent sur un terrain de sport, armées de leurs casques et de leurs genouillères pour disputer une âpre partie de football américain !

Et pourtant, quand après l'euphorie du match, elles rentrent dans la cité, la fierté s'efface devant la soumission sous les regards des petits caïds !

Marieme 16 ans, formidable Karidja Touré, se heurte à tous les échecs : de sa mère qui fait vivre la famille en faisant des ménages, destin qui lui est promis - de l'école où elle n'a pas le niveau pour passer en seconde générale - de la fratrie où elle doit subir la violence de son grand frère et pallier l'absence de la mère auprès de ses petites sœurs....

Elle se fait adopter par une bande de filles au verbe haut et à la provoc facile qui vont l'aider à apprivoiser son corps dans la danse et dans le combat de rues....

Car elle bouge, elle chante, elle court la banlieue dans le corps de ces filles qui se cherchent... ni putes ni soumises ?!

Mais quel chemin emprunter quand toutes les solutions se transforment en impasse ?

La réalisatrice porte un regard empathique sur la banlieue et ces ados qui essaient de s'inventer un avenir différent de celui de leurs mères...

A voir pour les héroïnes frondeuses qui crèvent l'écran !

Voir les commentaires