Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes !

Publié le par Hélène
Publié dans : #cinéma
"La belle endormie" de Marco Bellochio ne fait pas l'unanimité

Difficile de se prononcer définitivement sur ce film complexe !

De belles images, plusieurs histoires qui s'entremêlent, de bons acteurs, un thème intéressant puisqu'il s'agit de la Vie... mais pourtant la magie n'opère pas !

Le spectateur reste spectateur de cette fresque politico-médiatique qui se déroule en Italie fin 2008 !

Le contexte et le prétexte du film est le suivant : le père d'Eluana Englaro vient d'obtenir l'autorisation de "débrancher" sa fille qui est dans le coma depuis 17 ans !

Défenseurs du droit à la vie et partisans de l'euthanasie s'affrontent dans les media, au Sénat et dans la rue !

Nous suivons Maria interprétée par Alba Rochwacher, militante du Mouvement pour la Vie et son père sénateur interprété par Toni Servillo qui s'apprête à monter à Rome pour voter une loi contre la décision de justice et hésite devant la conduite à tenir : obéissance au Parti de Berlusconi ou recentrage sur ses valeurs personnelles !

Maria qui manifeste devant une clinique tombe amoureuse d'un jeune homme dont le frère bipolaire l'agresse en lui jetant un verre d'eau à la figure !

Nous accompagnons Maria dans ses tribulations présentes et passées puisque nous comprenons très vite que le sujet de l'euthanasie l'a déjà opposée à son père il y a quelques années !

Tout le monde suit ?!

La seconde histoire est celle de Rossa interprétée par Maya Sansa, superbe actrice qui incarne l'Italie à elle toute seule !

Rossa s'est endormie sur les bancs d'une église... à son réveil elle décide de fracturer le tronc de l'église car elle est en manque !

Elle s'enfuit poursuivie par les fidèles ! et va traîner sa fatigue sa mine décavée aux pieds d'un hôpital où elle demande de l'argent à un médecin pour son petit déjeuner ! Elle s'empare de la liasse de billets qu'il sort de sa poche mais alpaguée par le service de sécurité, elle s'ouvre les veines et se retrouve très vite en camisole chimique !

Ce médecin qui se révèle être un psychiatre interprété par Michele Rondino va s'attacher à cette belle inconnue au point de ne plus quitter sa chambre pour éviter qu'elle n'attente de nouveau à ses jours !

Troisième histoire parallèle, celle d'Isabelle Huppert, actrice à succès qui a renoncé à sa carrière pour s'occuper de sa fille Rosa qu'elle maintient dans le coma dans sa chambre de petite fille très riche !

A vouloir exposer tous les points de vue du débat tant du côté des protagonistes que de la société civile dans toutes ses institutions : police, hôpital, sénat, église, Marco Bellochio démontre plutôt qu'il ne séduit !

A voir uniquement en VO pour le charme de la langue italienne !

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog