Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Route 66

Route 66

Prenez vos bécanes pour aller au cinéma, voir des pièces de théâtre, admirer des expositions...

Publié le par Hélène
Publié dans : #théâtre
"La chanson de l'éléphant" : un thriller en hôpital psychiatrique

De Nicolas Billon, un spectacle intelligent et délicieusement inquiétant au Petit Montparnasse !

Un thérapeute, le docteur Lawrence a disparu de l'hôpital canadien où il exerce sans laisser de trace... sa voiture n'est plus sur le parking et toute l'équipe s'émeut !

Le directeur de l'hôpital, le docteur Greenberg (superbement campé par Pierre Cassignard) veut faire la lumière sur cette affaire !

Il convoque donc, le soir de Noël alors qu'il a promis à sa femme de rentrer tôt, le dernier patient du docteur Lawrence, Michaël (excellent Jean Baptiste Maunier) !

L'infirmière Mademoiselle Peterson (Christine Bonnard plus vraie que nature) essaie mais en vain de mettre le directeur en garde : Michaël, jeune psychopathe de 28 ans est très intelligent, très manipulateur et donc très dangereux !

Elle lui apporte donc son dossier à la reliure rouge ! en lui demandant expressément de le lire, mais le docteur Greenberg n'en a cure : il veut aller vite et son seul désir est d'interroger Michaël sur ce qui s'est passé à la fin de sa séance...

Las !, le directeur comprend dès les premiers échanges avec le jeune homme que la vérité ne l'intéresse pas... A chacune de ces questions, Michaël l'interroge en retour sur sa connaissance de la vie des éléphants et en dernier recours se met à chanter d'une voix de fausset : un éléphant ça trompe, ça trompe...

Michaël aime avant tout jouer avec les gens et il va user dans l'heure qui suit de toutes les ficelles de son intelligence hors du commun !

Le directeur passe par toutes les émotions, alternant menaces, abattement, capitulations, recours multiples à Mademoiselle Peterson qui, malgré ses intuitions n'arrive pas à convaincre le docteur Greenberg de se méfier ni Michaël de renoncer à son petit jeu...

Au fil des échanges, Michaël confie au docteur Greenberg des vraies bribes de l'histoire de son enfance de mal aimé entre un père qui a pris la fuite et une mère cantatrice trop célèbre qui ne voulait pas s'encombrer d'un enfant... tout en lui faisant une psychanalyse sauvage sur ses rapports avec sa femme...

De mensonge en mensonge, négociation après négociation, Michaël va finir par révéler ce qu'est devenu le docteur Lawrence et nous comprenons dans les dernières minutes pourquoi il lui est si difficile d'en parler !

Un dialogue éblouissant entre un médecin qui a abandonné la pratique de son métier et un patient qui se vante d'être le cas le plus intéressant du docteur Lawrence !

Commenter cet article